Histoire / Patrimoine

vue sur l'Odet
Légendes de l’Odet

L’Odet est une rivière à marée qui offre une grande diversité de paysages sur les 18 km qui séparent Quimper de Bénodet : lac intérieur de la baie de Kérogan, passage tortueux des Vire-Court et, pour finir sa course, une majestueuse ouverture sur l’océan.
Plomelin occupe 12 km de cette ria et bénéficie d’un climat maritime : rhododendrons, palmiers et camélias croissent, protégés des vents dominants par un massif forestier important. La descente de l’Odet et mieux encore la remontée permettent d’entrevoir les nombreux châteaux.

L'Odet sous la brume

Yann an Aod
Yann an Aod (Jean de la Grève) faisait partie de ces mauvais esprits qui rôdaient dans les bois aux heures tardives. Habitué à imiter un cri familier aux paysans, il fonçait en un instant sur sa victime et la faisait passer de vie à trépas si celle-ci osait lui répondre. Un jeune Plomelinois en fit un jour l’expérience : pris de cidre, il donna la réplique au mauvais génie. Aussitôt le cri sinistre se fit entendre si près du jeune imprudent qu’il prit la fuite pour rejoindre sa ferme. Lorsqu’il ouvrit la porte, il reçut sur la partie arrière de son individu un coup magistral. Si son châtiment s’arrêta là, il eut à se frotter les reins en gémissant et à se traîner plié en deux pendant un long mois !

Le Saut de la Pucelle
Une sage jeune fille, poursuivie par un galant très assidu, préféra se jeter dans l’Odet plutôt que de perdre son honneur. Une main surnaturelle lui fit franchir l’obstacle sans dommages.
Le galant sauta à l’eau lui aussi mais trépassa. Dans les Vire-Court, on peut voir un grand rocher marqué de blanc : c’est le rocher du «Saut de la Pucelle», encore appelé le rocher du «saut prodigieux» («Roc’h lamm ar gast»).

                 odet2  l'odet sous la brume  l'odet et ses bateaux  odet_course